Publié : 26 septembre 2013
Format PDF {id_article}

6e3, 6e4, 6e5, 6e7

Sorties archéologiques de Briga

23 et 24 septembre 2013

Les élèves de 6e3, 6e4, 6e5 et 6e7 sont allés en sortie scolaire sur le site archéologique de Briga (domaine du Bois l’Abbé près de Eu).

Voici le compte rendu des élèves de 6e3 et de 6e4 et de leur professeur M. Marthaz.

BRIGA : VILLE GALLO-ROMAINE

Briga se situe près de la ville d’Eu en Seine-Maritime. Briga est le nom d’une petite-ville gallo-romaine, qui fut occupée du IIe siècle av-J.-C. jusqu’au IIIe siècle après J.-C. Briga signifie « point haut » ou « petite-ville fortifiée ». Cette petite ville était la capitale du peuple gaulois des Catuslugi.

La ville faisait environ 50 hectares. 23 hectares (l’équivalent de 46 terrains de football) sont classés monuments historiques et seulement 4 hectares ont été fouillés. (Les élèves de 6e4)

Le site a été découvert à la fin du XVIIIe siècle lorsque l’on a creusé la route. (Lyna 6e3)

L’ARCHEOLOGIE

Le travail de l’archéologue est de fouiller la terre pour trouver des objets du passé. Il faut le faire délicatement, en grattant couche par couche avec une petite truelle. Il faut ensuite trier et ne garder que certains objets : des pierres avec des motifs de décors, des morceaux d’enduits, des tuiles avec des empreintes, des morceaux de céramique, des pièces de monnaies, des ossements d’animaux, des objets métalliques. (Les élèves de 6e4)

Voici une partie des objets trouvés par les élèves lors des fouilles (coquilles d’huitres, tuiles, morceaux de céramique, os, morceau de métal...) (M. Marthaz)

Les céramiques découvertes sont souvent en morceaux. Pour être archéologue, il faut donc être patient. La reconstitution de la vaisselle en céramique est souvent longue et fastidieuse. Les élèves de 6e4 et 6e5 se sont essayés à cet exercice (atelier céramique) (M. Marthaz) :

LE GRAND TEMPLE ROMAIN

Les archéologues mettent aussi à jour les vestiges de bâtiments. A Briga, les archéologues ont retrouvés un grand temple romain, des temples gaulois, une basilique, un théâtre, des thermes... (M. Marthaz)

Le grand temple date du IIIe siècle ap. J.-C. Les chrétiens ont détruit le temple pour construire leurs églises. Il ne reste que quelques morceaux de murs. (6e4)

Les murs étaient construits avec des matériaux locaux (craie, argile, silex). Sur le mur l’on voit des traces, elles servent à accrocher le mortier et les enduits de décor. Les décors étaient des peintures qui représentaient des animaux de la mythologie (le Minotaure, Pégase…) ou des dieux. (6e4)

Le temple mesurait 20 mètres de haut. Il était aussi grand que la « maison carrée » de Nîmes, un temple romain du 1er s.

Le temple servait à prier les dieux romains, mais l’on n’a pas retrouvé de statue de dieu. (Les élèves de 6e4).

Le sacellum est l’endroit où l’on sacrifie les animaux pour les dieux. (Christopher 6e4). C’est un petit sanctuaire clos et couvert qui se trouvait entre le grand temple et la basilique. (M. Marthaz)

LES FANA OU TEMPLES GAULOIS

Le fanum est un temple gaulois. Il est fait d’un petit carré dans un grand carré. Au centre du petit carré, il y a la statue d’un dieu. Des fenêtres permettent de jeter des offrandes au dieu. Certains jetaient des clés pour aller auprès des dieux après la mort. Certains offraient du blé pour avoir une bonne récolte. Il y a aussi des fenêtres à l’étage pour éclairer la statue du dieu.

A Briga il y a huit fana (on dit un fanum et des fana). Ces temples gaulois ressemblaient sans doute à la reconstitution du fanum d’Aubechies en Belgique. (Les élèves de 6e3)

Pour relier les fana, il existait des portiques (couloirs couverts à colonnades). Une équipe de maçons consolide la base des murs des portiques retrouvés à Briga. (M. Marthaz)

En Belgique, à Aubechies, les archéologues ont fait le choix de reconstruire un portique. Ceux de Briga devaient ressembler au portique d’Aubechies. (M. Marthaz)

LA STATUE DE MERCURE

Cette statuette a été découverte à Briga dans un des fana. Elle représente Mercure, le dieu du commerce mais aussi des voleurs. C’est le messager des dieux. On le reconnaît à la bourse qu’il tient dans sa main droite. Normalement, il a aussi des ailes sur la tête ou aux pieds, mais elles ont disparues. Il portait un bâton avec deux serpents (caducée) symbole de la médiation qui a disparu aussi. (6e4)

LA BASILIQUE
La basilique est un très grand bâtiment où l’on faisait du commerce, on y rendait la justice (tribunal), et elle servait aussi pour des réunions politiques. Elle fait 70 mètres de long sur 20 mètres. Sur la photographie l’on voit les trois nefs de la basilique. Les chrétiens ont repris le plan de la basilique pour en faire des églises. (6e3)

En fouillant la basilique, les archéologues ont retrouvé les morceaux d’une plaque avec des inscriptions en latin (M. Marthaz).

En voici le texte :
NUM - AUG - PAG - CATUS
JOVIO – MERCURIO – BRI
GENSI – P – MAGNIUS
BELLIGER BASILICAM
D – S – D

Numinis Augustus Pagus Catus jovio Mercurio Brigensi Publius Magnus Belliger Basilicam De sus Deni.

Ce qui signifie : Au nom d’Auguste (empereur), au pays des Catuslugi, en l’honneur des dieux Jupiter et Mercure de Briga, Publius Magnus Belliger a fait construire une basilique de ses propres deniers (avec son argent).

Cette plaque découverte en 2006 nous apprend le nom de la ville : Briga. Belliger est le surnom de Publius (prénom) Magnus (nom), un gallo-romain qui a fait construire la basilique. Il était militaire (sans doute général) et très riche. (6e3)

LE THEATRE

Dans le théâtre on pouvait assister à des spectacles (comédies, représentations religieuses), mais aussi des réunions politiques. Il y avait entre 4000 et 5000 places. Les gradins étaient en bois. Le théâtre a une forme circulaire pour que les spectateurs entendent bien. (6e3)

La scène du théâtre était décorée par cinq colonnes et il y avait un mur derrière la scène. Le théâtre n’est pas fait pour les jeux du cirque parce qu’il n’y a pas de grille ou de mur entre la scène et les spectateurs. (6e3)

LES MAISONS D’HABITATION
Le secteur de fouilles le plus récent a permis de mettre à jour un quartier d’habitation.

LES PETITS THERMES
A Briga, il y avait également des Grands et des petits Thermes.